Léman Bleu

Actualités


30 mars 2021 - 18h41

Genève se lance dans la production de masques et fait des jaloux

Elle produit des masques FFP2 a un rythme de croisière soutenu : 28 masques par minute, soit environ 200’000 masques par mois: la nouvelle ligne de production de masque public-privé est en route et tourne bien. Ici, nous sommes dans les locaux de l’entreprise sociale privée PRO. 
Cette entreprise, qui favorise la réinsertion professionnelle de personnes en situation de handicap, fait fonctionner la ligne de production. Une dizaine de personnes dont la moitié environ sont en emploi adapté s’y relaient. 
 

Ces masques FFP2 ne sont pas disponibles à la vente aux particuliers. Ils sont destinés aux soignants des soins intensifs et des unités covid. 

 

 

Concurrence déloyale? 

Ce matin, c’est en grande pompe que cette production genevoise de masques a été inaugurée devant la presse. Les HUG, propriétaire de la ligne de production s’en réjouissent, 100% de leurs besoins et de ceux du CHUV seront désormais couverts. 

 

Mais ce partenariat public privé fait grincer certaines dents
Nous l’avons appris cet après-midi, l’entreprise SuspireSwiss SA, qui produit des masques FFP2 à Plan-les-Ouates envisage de saisir la Commission fédérale de la concurrence et de déposer un recours contre ce partenariat. 

 

Budget global pour lancer la ligne de production : 2 millions de francs, financés en partie par la fondation Hans Wilsdorf. À terme, la production s’ouvrira aussi aux cliniques et partenaires privés locaux, voire même au marché étranger.

 

Delphine Palma 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.