Léman Bleu

Actualités


04 février 2021 - 18h11

Genève veut ralentir le trafic

Le Canton a présenté ce matin une large palette de mesures pour réduire le trafic en ville. Parmi elles, le passage à des zones 30 km/h ou la favorisation des pistes cyclables. Tout cela s’inscrit dans la concrétisation de la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée, votée en 2016.

Le département des infrastructures passe à la vitesse supérieure. D’ici 2023, le Canton prévoit de concrétiser 83% des mesures prévues par la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée. Les travaux se concentreront sur plusieurs axes, à commencer par le déploiement de la ceinture urbaine.

L’objectif, fluidifier et délester le trafic de l’hypercentre et des centres urbains. Si certains tronçons sont déjà fonctionnels, d’autres doivent être complétés, comme sur la route de Meyrin.

Autre axe de travail, le passage en zone 30km/h. Dans l’hypercentre, cette limitation sera généralisée tandis qu’en zones urbaines, deux vastes quartiers, Jonction et Vermont, passeront sous ce régime. La feuille de route projette également de fermer la place de Cornavin aux véhicules privés dès 2023.

Mais l’accélération de la mise en œuvre de la loi repose également sur le développement de la mobilité douce. Le réseau des pistes cyclables sera renforcé tout comme la piétonisation. A ce jour 35% des objectifs sur la mobilité douce ont été réalisés.

D’autres mesures seront mises en place d’ici 2023 en commençant par une régulation des feux de circulation plus intelligente, le développement des parkings relai ou un plan d’action pour le transport de marchandises. Aujourd’hui l’état d’avancement de ces mesures représente plus de 40% selon le département des infrastructures.

Serge Dal Busco : « Il y aura des quartiers qui seront apaisés. »

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.