Léman Bleu

Actualités


19 septembre 2019 - 18h30

Hodgers:«Ce n'est pas un budget idéal mais il permet de voir venir»

Comme prévu, la situation est morose.  590 millions de déficit, c’est la facture qu’a présenté ce matin le conseil d’état. Un projet de budget dans le rouge qui subit entre autres, les effets des votations populaires du 19 mai dernier.

 

Des charges de fonctionnenemnt estimées à plus de 9 milliards et des revenus cumulés n'atteignant  « que » 8, 5 milliards de francs: le compte n'y est pas. Le projet de budget de l'Etat plonge dans le rouge. Il affiche un déficit de près de 590 millions de francs. 

En cause : une baisse des revenus fiscaux liés à la RFFA. Mais aussi une augmentation des charges pour un montant total de plus de 550 millions de francs. La recapitalisation de la CPEG et l’initiative sur le plafonnement des primes maladies  sont parmi les plus gourmandes financièrement. En résumé : les votations populaires du 19 mai pèsent lourdement sur le budget.

Maintien des prestations

Parmi les dépenses qui pèsent sur le budget, le maintien des préstations à la population. L’Etat prévoit de créer 400 nouveaux postes  dont près de la moitié dans le domaine de la formation. Les charges liées aux prestations sociales augmentent de 44 millions sans compter les subsides des primes maladie.

Le gouverement prévoit de puiser dans la réserve conjoncturelle pour compenser le déficit mais un retour vers les chiffres noirs n’est pas prévu au moins dans les 4 prochaines années.

 

Delphine Palma 

 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.