Léman Bleu

Actualités


15 octobre 2020 - 17h51

Huit-cents bandes dessinées dans son arcade

Des bande dessinées, Jacques Bonzon en lit une trentaine par semaine. «Celle-ci par exemple, La Bombe, c’est une journée de lecture non-stop», détaille-t-il livre en mains.

«Il y a de grands bédéistes dans la région»

En 2014, il a ouvert l’arcade La Ligne dediée au 9e art à Carouge. Un côté librairie, un côté galerie d’exposition. Mais même s’il est passionné, il ne vient pas du monde de la BD. Auparavant, il était employé dans une banque. «J’avais envie d’être indépendant, mais pas dans n’importe quel domaine. Je n’aurais pas eu envie de vendre des cigarettes électroniques par exemple.»  

Plus encore que les BD, Jacques Bonzon voue une passion pour les bandes dessinées locales. Il reçoit d’ailleurs bon nombre de bédéistes de la région dans son arcade. «Il y a vraiment de grands artistes ici.»

«Une bande dessinée, on peut la relire dix fois»

Et il aime partager sa passion. Durant le confinement, il a livré lui-même ses clients à scooters. «Les gens ont montré une envie de soutenir les commerces locaux, mais ils ont aussi retrouver le temps de lire», explique Jacques Bonzon.

Et pour Jacques Bonzon, la BD a un avantage sur le livre. «Une bande dessinée, on peut la relire dix fois. Dans ma bibliothèque, j’ai peu de romans que j’ai lu plus de deux fois», conclut-il.  

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.