Léman Bleu

Actualités


12 juin 2019 - 19h10

«Il est temps que ce Conseil administratif prenne la porte !»

Trois élus ont été entendus par la police dans l'affaire des notes de frais des fonctionnaires de la ville de Genève. Leur téléphone a également été saisi. 

 

En cause, la fuite du rapport financier sur les notes de frais alors même qu’il était classé confidentiel. La ville avait donc porté plainte pour violation du secret de fonction.

Le conseiller municipal et député Daniel Sormanni dit son indignation: «Quand il y a des fuites à la presse, le Conseil administratif fait porter le chapeau au Conseil municipal. Institutionnellement parlant, c'est assez violent !»

Il ajoute que la connaissance de cette affaire des notes de frais est d'intérêt public : «Les gens ont envie de savoir. Alors si l'on actionne aussi fortement la police et la justice, qu'est ce que l'on a encore à nous cacher !»

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.