Léman Bleu

Actualités


15 mai 2020 - 18h15

"Il ne faut pas supprimer la circulation à Cornavin"

Nouvelle étape pour le projet de réaménagement extérieur de la gare Cornavin. Le Conseil municipal de la ville de Genève se prononce la semaine prochaine en plénière sur un crédit d’étude 9 millions de francs. Ce projet prévoit une large piétonisation du périmètre de Cornavin. 

Tout retard va rendre cette planification très difficile à réaliser 

Une place Cornavin entièrement piétonnisée. Idem à l’arrière de la gare. Un espace piéton doté d’une galerie commerçante. Le conseil municipal de la ville de Genève doit se prononcer sur le crédit d’étude d’un projet dans lequel voiture et moto seront bannies du périmètre de la gare. La circulation sera donc reportée sur les quais ainsi que sur la moyenne ceinture de l’axe place des Nations - place des Charmilles. Pour une large majorité des partis du Conseil municipal, ce projet doit être voté en urgence. « C’est une planification extrêmement complexe qui va nous mener au-delà des années 2030. A partir de là tout retard va rendre cette planification très difficile à réaliser, prévient Ulrich Jotterand Conseiller municipal socialiste. »

Un projet mal ficelé

« IL n’y a aucune urgence », peste le conseiller municipal MCG Daniel Sormanni qui s’oppose à ce projet qu’il juge mal ficelé. « Il faudrait plus de temps pour étudier ce projet. Nous avons le temps puisque l’extension de la gare est prévue en 2030 ! Donc il faut attendre avant de prendre la décision de bloquer la circulation des voitures dans le périmètre. »  

Le TCS émet des réserves sur le projet

Le TCS, qui ne s’opposera pas à ce projet, émet des réserves sur les accès à la gare et sur le report de trafic automobile. « Le parti pris d’enlever le trafic motorisé entraine deux conséquences. La première est un report de trafic sur la moyenne ceinture vers la place des nations. Et cela, il faut le faire très vite. L’autre souci, c’est l’absence de sortie et d’entrée dans la gare du côté ouest. Et là, on peut imaginer que les voitures vont devoir passer par un itinéraire que l’on peut imaginer difficile viable, indique le président de la section genevoise du TCS Yves Gerber. »

Les travaux d’aménagements de la place Cornavin débuteront dès 2021. Le premier coup de pioche de l’extension souterraine de la gare est prévu dès 2024 et son inauguration à l’horizon 2030.  

Denis Palma

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.