Léman Bleu

Actualités


04 novembre 2019 - 11h54

Ils ont fêté les morts dans la joie

Rarement la chapelle du cimetière des rois aura été aussi festive. Et c’est bien l’objectif d’«El dia de los muertos». Cette fête mexicaine, au lendemain de la Toussaint, permet de communier avec les absents. «C'est le jour de l'année où l'esprit des morts a le droit de revenir sur terre. Nous, nous l'accueillons dans la joie» explique Patricia Munoz, présidente de l'association des mexicains et amis du Mexique de Genève. Un autel est bâti, comme pont entre les vivants et les morts. Des offrandes et photos, ainsi que de petits crânes viennent le garnir. 

À Genève, la fête a ravi les Genevois venus découvrir cette tradition, mais aussi les mexicains d’origine. Le tout s'est fait bien loin des préjugés énoncés avant l'événement. Certains craignaient en effet que la fête ne déborde sur les tombes à l'extérieur. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.