Léman Bleu

Actualités


11 janvier 2021 - 08h12

Ils surveillent l'Amazonie pour la préserver

Pour l’équipe de surveillants écologiques quichuas, il faut trois jours de bateau et de pirogue pour atteindre les zones de la forêt impactées. 

Depuis 50 ans, les entreprises pétrolières sont actives dans le bassin Tigre : 10'000 km2 de forêt tropicale, c’est presque un quart du territoire suisse. Les impacts de la production pétrolière sur l’environnement sont multiples : des eaux résiduelles chargées en métaux lourds ont été déversées ; des zones ont été déforestées pour installer des infrastructures liées à l’extraction du pétrole; on trouve des sites abandonnés, compliqués à décontaminer.

Mais en plus de la nature, ce sont aussi les populations indigènes qui sont mises en danger. Les pressions sont de plus en plus fortes pour exploiter les ressources naturelles, souvent au détriment des peuples indigènes et de leur environnement.

 

Les communautés se sont organisées autour de la fédération Feconat soutenue par le Mouvement pour la coopération internationale (MCI). Des surveillants ont été formés pour documenter la pollution. Les images sont relayées sur les réseaux sociaux et utilisées pour alerter les médias. 

Les communautés indigènes bénéficient très peu des retombées économiques du pétrole. Mais grâce à la surveillance et la dénonciation, elles ont pu obtenir des moyens du gouvernement pour améliorer leur condition de vie. 

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.