Léman Bleu

Actualités


15 novembre 2019 - 21h33

Incendie du foyer des Tattes: retour cinq ans après

Cinq ans après l’incendie au foyer des Tattes, le collectif Solidarité Tattes se bat pour que justice soit faite. L’incendie de ce foyer pour requérants d’asile avait fait un mort et une quarantaine de blessés. Viviane Luisier évoque les revendications de son collectif dans le Journal présenté par Julie Zaugg.

 

Alors que les dernières informations annoncent que l’enquête touchera à sa fin en 2020, une des revendications du collectif de soutien est la reconnaissance du statut de victimes pour les requérants d’asile présents lors du drame. «En tant que victimes, toutes les personnes qui étaient dans le sinistre doivent recevoir des autorisations de séjour et des indemnisations.» 

Si le Grand Conseil a déjà accepté à 70% une motion allant dans ce sens, ce n’est pas suffisant selon Viviane Luisier. Cette mesure empêche un renvoi des demandeurs d’asile tant que la procédure d’enquête est en cours. Or aujourd’hui, seuls 15 requérants d’asile présents au moment des faits ont pu être retrouvés par le collectif. Les 25 autres seraient partis, effrayés par l’incendie ou par désespoir. «Il faudra réussir à les retrouver pour qu’on puisse aussi les indemniser. C’est absolument anormal que ces gens se soient tout simplement évanouis dans la nature», s’indigne Viviane Luisier.

Dans le but de faire valoir ses revendications, le collectif manifestera le samedi 16 novembre. Une plaque commémorative sera déposée à 10h au foyer des Tattes. Suivra une manifestation sur la place des Nations à 15h.

 

Léa Frischknecht

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.