Léman Bleu

Actualités


12 août 2020 - 20h03

Janus repointe les deux bouts de son nez au Muséum

A peine de retour et le voilà déjà centre de toutes les attentions. Janus fait son grand retour au Muséum, après près de cinq mois d’absence. Mais la tortue a déménagé dans un nouveau terrarium, car son ancien lieu de résidence n’était plus conforme à la protection contre les incendies. Et son nouvel habitat est presque nu, car trop d’objets serait dangereux pour Janus. «Avec son handicap, si la torture s’appuie sur un objet et se retourne, cela pourrait lui être fatal», explique Nicolas Dumoulin, responsable de la sécurité au Muséum.

Une loge sur le toit pour Janus

Si Janus séjourne ici de 9h45 à 16h30 tous les jours, le soir, il rejoint son terrarium privé, avec vue sur tout Genève. C’est aussi ici que l’animal a passé les cinq derniers mois.

Et l’habitat d’une tortue à deux têtes ne s’improvise pas, les points d’eau sans surveillance sont par exemple à proscrire. «L’animal pourrait trop facilement s’y noyer. Il suffit que l’une des deux têtes s’endorme, c’est trop risquer», explique Andreas Schmitz, chargé de recherches au Muséum.

Du haut de ses 23 ans, Janus détient le record de longévité pour une tortue bicéphale.

Lea Job 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.