Léman Bleu

Actualités


17 juin 2019 - 18h26

«Je n'ai jamais pris un grain aussi puissant sur un lac»

On parle d’une édition d’anthologie. La 81ème du Bol d’Or restera dans les mémoires pour son violent orage. 16 démâtages et 3 bateaux coulés, mais heureusement aucun blessé majeur à déplorer.


Comme annoncé par Météosuisse, vers 17h, le ciel s’effondre sur les bateaux. Pour certains, la course vire au cauchemar. Des pointes de vent à 50 noeuds, soit plus de 90 km/h, de la grêle et une visibilité nulle. Durant une demi-heure, le lac s’est transformé en mer.


Mais la plupart des équipages ont traversé l’orage sans gros dégâts, comme celui de Christophe Ganz, qui a suivi les alertes météo sur son portable. Pour l’organisation, l’orage a bien été anticipé et les équipes de sauvetage ont fait preuve d’efficacité.


Sur les 200 abandons, environ 130 ne seraient pas partis ou auraient regagné le port avant l’arrivée de l’orage, selon le comité. Au lendemain de la tempête, certains participants évaluent encore les dégâts, ou font simplement sécher leurs voiles au soleil.


Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.