Léman Bleu

Actualités


30 novembre 2020 - 19h18

Jornot recalé à Berne, consternation à Genève

Olivier Jornot espérait prendre la tête du Ministère Public de la Confédération, mais il a été recalé par la commission judiciaire du parlement fédéral. Un nouveau désaveu pour Genève au niveau national.

«Aucun des deux candidats ne possédait toutes les qualités personnelles et professionnelles requises pour occuper aujourd’hui ce poste particulièrement exposé.» Ce sont les mots de la Commission judiciaire de l’Assemblée fédérale qui expliquent pourquoi la candidature d’Olivier Jornot au poste de Procureur général de la Confédération a été repoussée.

D'une part, les qualités professionnelles d’Olivier Jornot sont questionnées. D'autre part, le Procureur général de Genève a été jugé personnellement inapte à la fonction. Des articles de presse alémaniques ont dépeint Olivier Jornot comme un "homme à femme", notamment. Injuste selon son ancien associé et ami, Me Bénédict Fontanet.

Vu depuis Berne, c’est plutôt l’image négative de Genève qui a, semble-t-il, joué un rôle dans cet échec... trois ans après la candidature de Pierre Maudet au Conseil fédéral.

Contacté, le Procureur général réagit: «Le procureur général a pris acte de la décision de la commission judiciaire des chambres fédérales et se réjouit de poursuivre avec une détermination et un enthousiasme intacts le mandat auquel les Genevoises et Genevois l'ont élu.»

Si Olivier Jornot peut à nouveau s’occuper pleinement du Ministère public genevois, les chambres fédérales, elles, se retrouvent avec une élection sans candidat.

Vincent Ulrich

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.