Léman Bleu

Actualités


06 janvier 2021 - 17h43

Julian Assange pourrait être soigné à Genève

Lundi la justice britannique a refusé d’extrader vers les Etats-Unis, Julian Assange. Accusé d'espionnage par les autorités américaines, après la publication de centaines de milliers de documents confidentiels sur son site WikiLeaks.

Une extradition refusée essentiellement pour raisons de santé mentale.

Parce qu’après 7 ans reclu dans l’ambassade d’équateur à Londres et plus d’un an de détention dans une prison anglaise de haute sécurité, Julian Assange va mal.

Il pourrait ainsi venir se faire soigner à Genève. Cette action est en bonne voie car elle a obtenu le soutien du Grand Conseil, du Conseil d’Etat, des HUG et un courrier encourageant de la part de Berne.

Ce visa dédié aux personnes en situation de détresse particulière serait valable 3 mois, renouvelable une fois. Il ne s’agit donc pas là d’une demande d’asile mais bien d’une prise en charge médicale urgente et temporaire.

La décision finale  côté Suisse est entre les mains du Secrétaire d’Etat aux migrations.

Mais Londres annonçait ce midi refuser la demande de libération anticipée de Julian Assange, ce ne sera donc pas pour tout de suite. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.