Léman Bleu

Actualités


27 juillet 2020 - 17h45

L'ECG, une filière «par défaut»

Une publication du Service de recherche en éducation (SRED) dévoile l'intérêt et les difficultés de l'École de culture générale.

Le Département de l’instruction publique a commandé un rapport SRED pour faire un état des lieux de l’ECG. Plusieures conclusions sont intéressantes. Tout d’abord, il semble que le choix de cette filière se fasse en grande partie «par défaut». Environ un tiers des élèves admettent avoir choisi cette voie, faute d’autres possibilités.

L’École de culture générale joue aussi un rôle de réorientation. La moitié des élèves n’ont toujours pas de diplôme six ans après leur entrée. Pour rappel, la formation classique dure trois ans, avec une année supplémentaire possible pour obtenir sa maturité spécialisée. Une grande partie des élèves change donc de voie durant le cursus.

Le rapport souligne enfin qu’un certificat obtenu à l’ECG n’a que peu de valeur, quand bien même des progrès ont été faits sur ce point ces dernières années, avec notamment l’accès aux Hautes Écoles.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.