Léman Bleu

Actualités


04 octobre 2017 - 18h42

L'Etat présente son plan pour renflouer la CPEG

D’abord, la recapitalisation de la caisse à hauteur directement de 80%, avec le prêt simultané. Grâce à une manoeuvre comptable, pas besoin pour l’Etat de sortir 4 milliards d’un coup mais il pourra le faire sur 40 ans moyennant un taux d’intérêt de 2,5%. En tout, cela lui coutera environ 73 millions par année. 

Le passage de la primauté de prestation à la primauté de cotisation ensuite. Ceci permet d’ajuster les prestations en fonction du contexte économique. 

Finalement, les employés seront davantage mis à contribution. La cotisation partagée actuellement à 66% pour l’employeur contre 33% environ pour l’employé sera de 58% contre 42%. L’effort sera supérieur de 33 millions par an pour les employés. 

L’association de défense des locataires ASLOCA et les associations de la fonction publique ont lancé une initiative pour que les fonds viennent d’ailleurs. Il veulent que le PAV, dont l’Etat détient la majorité des terrains se fasse au bénéfice de la CPEG et non d’investisseurs privés. Il permettrait aussi d’assurer plus de logements pour la population. 

L’Etat n’est pas contre, mais c’est une solution à plusieurs années voire plusieurs décennies. Or, il doit adopter une solution avant le 30 juin 2018.

Céline Argento