Léman Bleu

Actualités


02 mars 2018 - 12h12

L'UDC clarifie ses propositions

Virna Conti et Claude Laporte ont défendu le programme et les couleurs de l'UDC durant 26 minutes. Extraits choisis.

>> Émission intégrale

Moins de fonctionnaires

L’UDC veut moins de fonctionnaires à l’Etat. Le parti agrarien propose de baisser leur nombre de 5% en ne compensant pas les départs naturels. «J’ai des doutes quant à la surcharge de certains secteurs de l’Etat», explique Claude Laporte. L’UDC milite aussi pour le passage de 40 à 42h de travail par semaine et un salaire moins important pour les fonctionnaires.

Réduire drastiquement la dette

Avec une dette de 12.7 milliards, Genève est l’un des cancres suisses en la matière. L’UDC veut la baisser drastiquement sur dix ans. «Une des conditions d’une indépendance, c’est d’être en mesure de payer ce que nous empruntons», assure Claude Laporte. Et le candidat UDC de faire planer le spectre d’une mise sous tutelle du canton de Genève par la Confédération si rien ne change.

Aide sociale sous conditions

L’UDC veut octroyer l’aide sociale selon plusieurs conditions. La première, une participation à la société des bénéficiaires. En gros, «faire un travail bénévole d’intérêt général ou il faut prouver vouloir vraiment sortir de cette situation», détaille Claude Laporte. Autres conditions: une activité physique régulière et le remboursement de l’aide sociale une fois un revenu régulier retrouvé. Pourquoi des conditions strictes? «Il y a clairement des abus», assurent Claude Laporte et Virna Conti.

Suppression de la taxe automobile

La taxe automobile, l’UDC n’en veut plus. « C’est l’exemple même d’un impôt idéologique qui fait parti d’un système général de persécution de l’automobiliste, s’insurge Claude Laporte. A Genève, les automobilistes payent déjà assez !»

"Halte à la démesure"

On y voit un arbre qui semble prospère. De belles feuilles, de belles pommes. C’est la partie visible. Mais les pommes tombent de l’arbre et les racines étranglent les symboles de notre République, à savoir l’aigle genevois et la clé de Saint-Pierre. Ce mal? La démesure. "Les racines doivent être redirigées" explique Claude Laporte.

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.