Léman Bleu

Actualités


11 avril 2019 - 18h18

L'activiste Demir Sönmez blanchi

Le 14 décembre 2017, Demir Sönmez travaillait lors d’une manifestation syndicale. Le photographe a été mis à l’écart par plusieurs policiers, car il entravait à leur action en “prenant des photographies par dessus leur épaule”, comme en témoigne le rapport.

Cette après-midi, Demir a formé opposition contre son amende de 300 francs en paraissant au palais de justice.

Le photographe ne comprend pas cette amende. Habitué du milieu militantiste, il voit cette bûche comme une menace pour son travail. Selon lui, son activité journalistique “dérange la police genevoise”.

Des amis et associations syndicales sont venus le soutenir. Ils scandaient “Informer n’est pas un délit”. Pour eux, cette amende est une forme de répression, anormale à Genève.

Il a finalement été acquitté, après plus d’une heure et demie à la barre.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.