Léman Bleu

Actualités


30 mars 2020 - 17h54

L'armée en renfort du personnel de la santé à Genève

Il aura suffi d’un SMS pour basculer leur quotidien du jour au lendemain. Tout comme le sergent Romain Bovet, jusqu’à 8000 militaires pourront être appelés pour venir en soutien aux autorités cantonales. Une mobilisation sans précédent depuis la seconde guerre mondiale.

Une formation rappel à Bière

Il est dimanche matin à la caserne de Bière, et pour ces militaires, l’heure est à la récapitulation. Dans ce hangar, une quinzaine d’ambulanciers militaires revoient les fondamentaux. Dès lundi, ils partiront en renfort des hôpitaux cantonaux, dont les HUG.

Sur place, ils viendront en soutien du personnel médical. Le but : soulager les médecins et les infirmiers pour qu’ils puissent se concentrer uniquement sur l’essentiel.

L’un des plus gros dispositifs romands du bataillon hôpital à Genève

La formation dure trois jours. Les troupes sont ensuite réparties en fonction des demandes des cantons. La répartition est gérée par Bern pour assurer l’équité. A Genève par exemple, une centaine de militaires du bataillon hôpital rejoignent les HUG dès aujourd’hui. L’un des plus gros dispositifs du bataillon hôpital en Suisse romande.

En plus des hôpitaux, l’armée peut également être appelée pour des renforts de sécurité ou encore dans le domaine des transports de marchandises.

Lea Job

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.