Léman Bleu

Actualités


08 janvier 2020 - 16h45

L'autoroute de la discorde

La ville de Genève va lancer un recours en justice contre le projet autoroutier entre Thonon et Machilly en France voisine qui a obtenu le feu vert de l’Etat français juste avant Noël. Un projet jugé "climaticide" alors que le Léman Express vient d’être mis en service.

En discussion depuis plus de 25 ans, la 2x2 voies Machilly-Thonon représente un tracé de 16,5 km qui a connu de multiples rebondissements. Le désenclavement du chablais français est un feuilleton qui a commencé avant le CEVA. Objectif : Créer un raccordement jusqu’à l’autoroute A40 au nord d’Annemasse. Une liaison qui permettrait de soulager les communes traversées par des routes départementales saturées.

La nouvelle autoroute estimée à 200 millions d’euros financée par le privé induirait selon les estimations une baisse de trafic allant jusqu’à 50% et réduirait les temps de parcours de 15 minutes en heure de pointe entre Evian et Annemasse.

Un non sens écologique pour les associations de défense de l’environnement qui souhaitent plutôt développer l’offre ferroviaire et les bus à haut niveau de service notamment par l’axe qui longe le lac en passant par Douvaine.

La déclaration d’utilité publique a été signée par le premier ministre français le 24 décembre dernier, la mise en service est prévue dans 4 ans. Les autorités genevoises veulent combattre le projet en justice, ils ont pour cela mandaté l’avocate et ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage.

Gilles Miélot

Débat entre Simon Brandt et Alfonso Gomez

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.