Léman Bleu

Actualités


14 novembre 2019 - 17h53

L'élite sur un plateau à l'Escalade

La course de l’Escalade, festive et populaire est aussi très prisée par les coureurs élites. Un Plateau emmené par les genevois Julien Wanders et Tadesse Abraham, deux têtes d’affiches à qui il est difficile d’opposer une saine concurrence.

Julien Salamun jongle entre son métier aux urgences des HUG et la responsabilité du plateau élite de la course de l’Escalade. Une organisation rôdée qui nécessite environ 3 semaines de travail répartie sur l’année.

Des primes qui oscillent entre quelques centaines et quelques milliers de francs. Au total, elles représentent environ 3% du budget total de la course, soit près de 100 000 francs. Un plateau élite féminin et masculin avec souvent des têtes d’affiches, même si depuis deux ans, il est difficile de détrôner le genevois Julien Wanders.

La course de l’Escalade surfe sur sa réputation, mais début décembre n’est pas la meilleure période pour attirer les athlètes de très haut-niveau.

Chaque année, il y a parmi l’élite entre 15 et 20% de défection de dernière minute, en raison de blessures notamment. Cette année, le français Hassan Chahdi, ancien vainqueur en cadet et junior dans le parc des Bastions pourrait bien être celui qui viendra chatouiller les genevois sur leurs terres.

Gilles Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.