Léman Bleu

Actualités


13 août 2020 - 17h45

L'enseignement à distance a bien fonctionné

L’enseignement à distance a bien fonctionné durant le semi-confinement. Genève tire aujourd’hui son bilan de l’enseignement à distance sur la base d'une étude et d’un vaste sondage réalisé sur 8000 parents, 5500 élèves et 2700 professionnels entre 17 avril et le 1er mai. 

« Ecole, élèves et parents ont joué le jeu», s’est félicitée Anne-Emery Torracinta devant la presse et son état-major. 

L’école s’est souciée du bien-être des élèves  

Selon les chiffres révélés par le sondage, 61% des parents pensent que l’école s’est souciée du bien-être de leur enfant durant le semi-confinement. Seul 13% affirme le contraire. Toujours selon ce sondage, les élèves ont globalement bien travaillé à distance, estime les enseignants. 37 à 46% des parents et élèves ont jugé que l’organisation de l’enseignement à distance fonctionnait bien. 

Utilisation massive du numérique 

Le semi-confinement aussi a provoqué une utilisation massive des outils informatiques chez les enseignants (91%). Avant la crise, ils les utilisaient peu(16%). Téléphone portable et plates-formes d'apprentissage ont aussi été bien utilisés. Un effort qui a été plus difficile à suivre au primaire.  

Pas d’impact du Covid-19 sur les résultats 

Le COVID-19 a-t-impacté les résultats des élèves ? Au cycle, près de 400 parents d’élèves ont demandé une dérogation pour faire passer leurs enfants en situation d’échec. Les élèves du secondaire II affichent un meilleur taux de réussite que les années précédentes. «On peut dire que globalement et statistiquement les élèves n’ont pas été péjorés dans leurs résultats scolaires par la crise du Covid-19», analyse la Conseillère d’Etat. 

Un plan spécial deuxième vague 

Dès la prochaine rentrée scolaire, le DIP anticipe déjà une potentielle second vague de Covid-19. Un dispositif spécial est prévu. « Les élèves travailleraient en demi groupes. 50% à l’école 50% à distance, ce qui nous permet d’assurer la continuité de l’enseignement », explique la cheffe du DIP. 

Pas de note durant les quatre premières semaines 

La rentrée scolaire se fera donc en présentiel avec le port du masque au post-obligatoire. Le Département de l’instruction publique annonce des mesures de soutien aux élèves. Au secondaire II, les étudiants ne seront pas notés durant les quatre premières semaines de cours pour les remettre à niveau. 

Denis Palma 

  

 

    

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.