Léman Bleu

Actualités


16 avril 2016 - 15h37

«L’homme va disparaître. Bon débarras!»

Le célèbre avocat et ancien Bâtonnier Me Marc Bonnant était le grand invité de la première partie du Geneva Show. Homme de loi, promu Officier de la Légion d’Honneur, il fait partie des derniers grands orateurs du Barreau. L’homme de lettres se confie sur l’amour qu’il porte aux femmes, la part de séduction qu’exerce le langage mais aussi sur ce qu'il considère être le déclin de l’humanité.

Langage et séduction

Amoureux des femmes, Marc Bonnant rappelle aimer l’idée qu’elles existent et les voit comme la preuve tangible de l’existence de Dieu. La séduction, pour Bonnant, c’est l'abolition de la distance, l’humble tentation d’accéder à d’autres rives. Une séduction qu’il dit également retrouver dans les prétoires, car «la parole est un acte de séduction».

Je pense que la plupart de nos efforts ont un dédicataire, c’est la femme aimée »

Bonnant et les féministes

Macho, réac, anti-écolo, nombreux sont les qualificatifs attribués à Marc Bonnant et qu'il assume en partie. Sans les détester, il regrette toutefois que les féministes, du haut où elles se trouvaient, aient décidé de redescendre parmi les mortels. Il préférais la femme objet de culte à la femme rivale, plus belle, selon lui, dans l’imaginaire et le lointain, et réfute son prétendu machisme.

Si le sexisme est un mépris ou une condescendance, je suis dans l'exaltation de la palette infinie des femmes »

Pessimiste sur l’avenir de l’humanité

Témoin d’un déclin humain, l’avocat se dit profondément pessimiste sur l'avenir de l'humanité. Selon lui, l’homme s’étrique, s’appauvrit, se matérialise et a perdu sa dimension de l’esprit. La conséquence, une disparition prochaine.

L’homme va disparaître. Bon débarras ! »

Jérémy Seydoux
@JeremySeydoux