Léman Bleu

Actualités


29 janvier 2020 - 20h31

L’homophobie doit-elle être sanctionnée ?

Faut-il étendre la norme antiraciste à l’homophobie ?  Les Suisses voteront  le 9 février prochain. Sur le plateau pour en débattre, Didier Bonny, co-président de la Fédération romande des associations LGBT et Yves Nidegger, conseiller national UDC. Didier Bonny explique : «Il est important de mettre une limite à ceux qui ne sont pas capables de s’en mettre une eux-mêmes.» Il précise: «la haine n’est pas une opinion.»

Yves Nidegger rectifie: «La haine est un sentiment et les normes pénales n’ont jamais eu le moindre impact sur les sentiments.» Le conseiller national dénonce une future loi discriminatoire. «Si je traite quelqu’un de «sale pétasse», je vais prendre une amende 400 francs. Si cette norme devait passer, et que je traite quelqu’un de «sale pédé», je risque jusqu’à 3 ans de prison. Nous sommes en train de créer un apartheid du droit avec des privilèges exorbitants pour certains.»

 

Elio Sottas

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.