Léman Bleu

Actualités


26 juillet 2021 - 18h26

L’intensité des nuisances «déconcerte» le major Luc Broch

Depuis plusieurs mois, des riverains de la Plaine de Plainpalais se plaignent de nuisances sonores et d’incivilités, notamment les soirs et nuits de week-end. Samedi dernier, ce sont même des feux d’artifice qui ont été tirés vers 6h du matin. Invité du Journal, le chef de la police de proximité, le major Luc Broch, se dit «déconcerté par l’intensité de ces nuisances».

Selon lui, «les activités de vie nocturne encore restreintes expliquent en partie pourquoi de nombreux jeunes se retrouvent dans l’espace public la nuit. Et de par sa centralité et son architecture, la Plaine de Plainpalais représente une zone d’intérêt majeur.»

Opération en cours

S’il assure comprendre la lassitude de la population, le major Broch explique la difficulté d’endiguer le phénomène: «la police agit selon les principes de légalité et de proportionnalité. Nous ne pouvons pas confisquer du matériel sans infraction.»

Pourquoi ne pas assurer une présence policière continue dans les lieux sensibles? «Cela déplacerait juste le problème. Nous jouons malheureusement au chat et à la souris», répond le policier. Mais d’annoncer «qu’une opération est en cours avec la police municipale pour avoir une plus grande plage d’occupation des lieux.»

Et le chef de la police de proximité d’insister sur la nécessité d’une réponse multiple, notamment avec des travailleurs sociaux hors murs.

Valentin Emery

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.