Léman Bleu

Actualités


17 novembre 2020 - 21h23

La Fnac n’est pas épargnée par la crise

A l’heure où le lèche-vitrine n’est plus possible, les grandes enseignes doivent se réinventer pour supporter ce nouveau semi-confinement et la fermeture de leurs boutiques, mais la tâche n’est pas facile. Invité du journal, le directeur général de la Fnac en Suisse, Cédric Stassi s’inquiète du prolongement de cette situation à l’approche des fêtes: «Il nous reste cinq semaines avant Noël et nous avons besoin d’ouvrir nos commerces pour pouvoir accueillir notre clientèle.» Si la méthode du «Click and Collect» représente une alternative intéressante, elle ne remplace pas l’achat direct en boutique: «Il est très difficile de garder un niveau de rentabilité sur nos magasins.»

Concernant la stratégie d’entreprise, la Fnac a démarré depuis cet automne un partenariat avec Manor ce qui lui permet de pouvoir désormais se déployer dans les magasins de la chaîne commerciale suisse. «L’objectif c’est de venir compléter l’offre de Manor et d’attirer une nouvelle clientèle.»

Elio Sottas

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.