Léman Bleu

Actualités


26 avril 2021 - 19h39

« La Suisse compte sur le nucléaire comme sécurité, c'est scandaleux »

Lundi soir, 35 ans après l'explosion de Tchernobyl, des militants protestaient à Genève contre la position de la Suisse dans l'utilisation du nucléaire. 

Une quarantaine de militants, issus de l'association ContreAtom, se sont retrouvés au Jardin Anglais pour luter contre l’utilisation de l’énergie atomique. Le 22 janvier dernier, un traité d’interdiction des armes nucléaires à été ratifié par 52 pays, une liste dont la Suisse ne fait pas partie. « Je trouve ça scandaleux, c’est la base. Que la Suisse n’en fasse pas partie est inacceptable » implose Anne-Cécile Reimann, la présidente du comité. ContrAtom a adressé un message au conseiller d'Etat Ignazio Cassis, en lui demandant de ratifié le traité. « Que l’arme nucléaire devienne un facteur de sécurité pour le pays est inimaginable. » abonde la présidente. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.