Léman Bleu

Actualités


29 août 2018 - 18h08

La Tribune de Genève, deux années mouvementées

Septembre 2016

150 personnes manifestent à Genève. Deux heures plus tôt, Tamedia annonçait se séparer de 31 collaborateurs du 24H et de la tribune. Pour le quotidien genevois, ce sont 12 suppressions de poste. Le groupe se justifie par un bénéfice net en recul de 22%. 

23 aout 2017

Tamedia avertit de la délocalisation d’une partie des journalistes genevois vers Lausanne. Les rédactions de 24h, du Matin dimanche, et de la Tribune de Genève devront fusionner dès début 2018. 

Juin 2018

Certains journalistes de la Tribune de genève refusent une augmentation de salaire. Une enveloppe avait été débloquée pour augmenter de 500 francs par mois quelques 120 journalistes promus au rang d’experts. Le refus d’augmentation est venu en soutien à leurs confrères du Matin. Quelques jours plus tot, Tamedia annonçait la fin de la version papier du titre pour le courant de l’été. 

Mardi 3 juillet 2018

Les rédactions romandes de Tamedia dont la Tribune de Genève se mettent en grève pour soutenir leurs confrères du Matin. Une retenue sur salaire sera appliquée.

Une histoire mouvementée pour la Tribune de genève depuis deux ans. D’autant qu’elle fait face à des départs volontaires. Celle de l’ancien redacteur en chef adjoint David Haeberli l’an dernier, ainsi que quatre journalistes de la locale ces derniers mois, dont deux chefs. 

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.