Léman Bleu

Actualités


20 juin 2019 - 15h41

La Ville reçoit le prix de la meilleure «genevoiserie» 2019

Genferei, ou genevoiserie, le mot est souvent employé. Il définit une affaire qui coûte cher au contribuable et dont le ridicule trouve écho au-delà des frontières cantonales. La Genferei a même un prix. Il a été décerné cette année à Pierre Maudet et la Ville de Genève pour l’affaire des notes de frais.

A défaut de pouvoir récompenser Pierre Maudet, initialement lauréat mais peu disposé à accepter la plaisanterie, le sésame a été remis ce matin à Sandrine Salerno, représentante du Conseil Administratif, pour l’affaire des notes de Frais de la Ville.

En lice pour le prix, Le chantier du CEVA, la caisse de pensions des fonctionnaires (CPEG), le service des votations et enfin Rémy Pagani. Mais la Ville rafle le prix et Sandrine Salerno joue le jeu.

Dans un discours empreint d'humour, elle salue notamment la Cour des Comptes, sans qui rien n’aurait été possible et accepte la feuille de marronnier dorée de bon cœur. « C'est important d'avoir de l'auto-dérision, explique-t-elle, et les Genevois de se rendre compte que nous, les politiques, sommes humains. Avec nos réussites et nos échecs.»

 

Julie Zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.