Léman Bleu

Actualités


22 mars 2021 - 20h16

Bilan 2020 de la police: plus de tapage, moins de cambriolages

Ce soir nous recevions Monica Bonfanti, commandante de la police genevoise. Elle présente le recensement des infractions policières en 2020.

La commandante Monica Bonfanti nous livre des précisions sur les récents et divers diagnostics émis au sein des forces de police genevoises.
L’évolution entre 2010 et 2020 des infractions au code pénal est significative, la diminution est de 30%.
Mais si les infractions au code pénal sont en baisse, ce n’est pas le cas pour les agressions et les violences. Selon les statistiques, les lésions corporelles graves auraient doublé depuis l’année passée.

Et pour la première fois, le harcèlement sur la voie publique est pris en compte dans le recensement annuel. En 2020, 72% de genevoises, âgées de 15 à 34 ans, en ont été victimes. « La police n’est pas l’institution qui recense le mieux ces cas. C’est pourquoi nous travaillons en collaboration avec le bureau de la prévention des violences et la promotion de l’égalité, afin d’avoir une meilleure prise en compte de ces phénomènes. Nous devons réfléchir à quelle réponse policière nous pouvons donner. » explique la commandante.

La pandémie, sans surprise, a fortement participé à une chute des cambriolages d’appartements. Les voleurs ont ciblé d’autres lieux inoccupés, comme des caves ou des locaux communs.

Pour cette année 2021, Genève travaille sur la mise en place d’une nouvelle brigade de cyber enquête. Afin de créer un suivi judiciaire adapté aux différentes infractions de ce ressort-là.

 

Belén Aquiso

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.