Léman Bleu

Actualités


24 mars 2021 - 19h17

La gauche divisée par la Cité de la musique

débat cité débat cité

DÉBAT - D’un côté, Joëlle Bertossa, présidente de la section PS de la ville de Genève, défend le projet. De l’autre, Omar Azzabi, président des Verts de la ville de Genève, s’y oppose.

Les citoyens de la ville de Genève voteront en juin pour ou contre la Cité de la musique. Les socialistes sont pour, pas Les Verts. Pour Omar Azzabi, « trois questions perdurent : celle de l’environnement, du financement et celle du projet culturel. L’entretien du parc va coûter de l’argent, 430 000 francs par an ». Joëlle Bertossa y répond que ce parc certes aura son coût d’entretien mais sera, pour le coup, enfin accessible aux Genevois. Autres arguments de la part des Verts, ce projet est élitiste et se limite à la musique classique. « De dire que les musiques actuelles n’auront pas accès à ce lieu, c’est faux. Et il y aura des priorités données aux musiques actuelles pour accéder aux salles spécifiques, répond Joëlle Bertossa. En réponse, Omar Azzabi souhaite « remettre sur la table la répartition culturelle pour la culture. » Les deux protagonistes débattront ensuite de la question des arbres du parc : 130 seront coupés et 260 seront replantés. Si elle veut faire faire front unique, la gauche a jusqu’à fin juin pour en discuter.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.