Léman Bleu

Actualités


19 février 2020 - 18h12

La participation des étrangers, un enjeu des municipales

Carlos Rodriguez est arrivé d’Espagne il y a onze ans. C’est la première fois qu’il peut voter aux municipales: «Ça y est je me sens vraiment». Comme lui, des milliers de résidents genevois sont appelés aux urnes. Impossible d’avoir des chiffres récents. Mais en 2015 à Genève, 85 000 personnes étrangères pouvaient voter. Soit des personnes arrivées il y a plus de 8 ans. Pourtant, la participation reste faible. Environ 25%, contre 41% pour les Suisses. 

Pour inciter les étrangers à voter, une campagne a été lancée par l’Etat, incluant des séances d’information dans les communes. Certains partis et candidats adressent aussi leurs messages à cette population. Avec des soirées dans les communautés, des rencontres sur les stands, mais aussi plus directement via les programmes. C’est le cas de Luc Barthassat, candidat MCG à la ville de Genève. Le programme du parti a été traduit en plusieurs langues: «C'est un petit clin d'oeil qui leur est fait». 

Alors utile ou pas ? Rendez vous le 15 mars pour voir si le taux de participation des étrangers a grimpé… et celui des Suisses également. 

 

 

 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.