Léman Bleu

Actualités


07 octobre 2020 - 18h02

La précarité en augmentation à Genève

La précarité est en augmentation à Genève. La crise sanitaire a accentué le phénomène. Les associations caritatives craignent une bombe à retardement dans les mois qui viennent.

Des files interminables en mai dernier pour une distribution alimentaire a rendu visible une précarité jusque-là cantonnée aux associations de quartier. 4 mois après, ces aides alimentaires ne se sont pas taries, et les besoins dépassent le cadre de la nourriture. Le vestiaire social ne désemplit pas non plus.

Plus d’un ménage sur cinq à Genève ne parvient pas à mettre de l’argent de côté pour faire face à des dépenses imprévues. Selon les derniers chiffres de l’Office cantonal de la statistique, le risque de pauvreté concerne 19% de la population à Genève.

Jamais les dons n’ont été aussi important que cette année. Le confinement a incité à faire du tri, 3000 tonnes de vêtements ont été récoltées l’an dernier, le vestiaire social en a récupéré 95 tonnes.

Se nourrir, se vêtir, mais aussi se loger, les associations caritatives qui se réjouissent de l’acceptation d’un salaire minimum craignent une bombe à retardement dans les prochains mois, et appellent les politiques à anticiper un changement structurel en agissant sur le marché de l’emploi en amont.

Gilles Miélot

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.