Léman Bleu

Actualités


09 juin 2020 - 18h38

La révision de la loi sur le CO2 est discutée sur les sièges du Conseil National

C’est l’un des projets majeurs de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre en Suisse. Le Conseil national se penche aujourd’hui sur la révision totale de la loi Co2. Basée en grande partie sur des taxes ou une hausse du prix de l’essence, le projet divise particulièrement en période de crise économique post-Covid. En 2019, des bannières brandis haut et fort par une jeunesse activiste pendant les élections fédérales. C’est ce qui aura poussé le Conseil des Etats à reprendre ce texte, pourtant enterré deux ans plus tôt. Aujourd’hui, une version encore plus poussée de la révision de la loi sur le CO2 est discutée sur les sièges du Conseil National.

Les mesures principales

Une taxe sur les billets d’avion, comprise entre 30 et 120 francs selon la distance parcourue. Une hausse du prix de l’essence avec une augmentation de 10 centimes par litres dans un premier temps, puis de 12 centimes dès 2025. Le projet n’exclut pas non plus d’introduire une taxe perçue sur les combustibles fossiles tel que le mazout. Introduire des normes plus sévères en termes de valeurs limites d’émissions de CO2 pour tous les véhicules neufs importés. La recette de ces taxes viserait à nourrir un fond national pour le climat afin de promouvoir, par exemple, les énergies renouvelables.

Pour le PDC Fabio Regazzi, la révision de loi est nécessaire mais ces mesures vont trop loin. Mais pour la verte Delphine Klopfenstein Broggini, les mesures concernant les questions d’environnement ne peuvent pas être vues à la baisse. Pour le conseiller national PDC, cette révision tombe au mauvais moment alors que le monde est en pleine crise économique. Mais pour la verte, il s’agit de voir de nouvelles opportunités d’emplois. La révision de la loi devrait être acceptée ces prochains jours, mais l’UDC promet déjà un référendum. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.