Léman Bleu

Actualités


03 juin 2020 - 18h41

« La situation est infernale pour les livreurs au centre-ville »

La polémique autour des pistes cyclables provisoires continue. Dans une lettre au conseiller d’Etat Serge Dal Busco, le Groupement des Transports et Economie dit vouloir mettre fin rapidement à ce qu’elle qualifie « d’échec patent ». Il demande la suppression immédiate de certaines pistes.  

15h, boulevard Georges-Favon. C’est une des pistes cyclables aménagée depuis la mi-mai, là où circulait auparavant des véhicules motorisés. Pour le Groupement Transports et Economie, cette piste provisoire est une erreur. Pour Hugues Hitplod, président du Groupement, les pistes sont sous-utilisées.

Par ces mesures, l’Etat souhaite éviter la congestion du trafic motorisé et favoriser d’autres moyens de transport en temps de Covid-19. Pour le Département des infrastructures, il est trop tôt pour communiquer des comptages précis:

« A l’heure actuelle, les transports publics ne sont remplis qu’à moitié, le trafic motorisé est presque à 100% de son volume d’avant. Favoriser le vélo et la marche sont donc plus que jamais nécessaires dans l’intérêt général, sachant que beaucoup de déplacements se font sur de courtes distance. »

Un volume de 100% du trafic motorisé, alors que beaucoup de Genevois sont encore en télétravail.

Le Groupement Tranports et Economie ne compte pas attendre la fin des deux mois d’essai. Il demande une séance avec le Département de l'infrastructure et les défenseurs de la mobilité douce pour réévaluer la situation. Une réunion devrait avoir lieu avec l’Etat la semaine prochaine.

Priscilia Chacón

 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.