Léman Bleu

Actualités


26 mars 2020 - 19h58

La surveillance de la population «va susciter de la paranoïa»

La nouvelle fait polémique, le Temps révèle que des données-clients Swisscom, comme la géolocalisation, sont transmises à la Confédération pour veiller à ce que la population respecte les mesures sanitaires. Si Alain Berset a tenu hier à rassurer la population sur ces pratiques, la conseillère nationale Stéfanie Prezioso n’est pas convaincue: « Quand un conseiller fédéral nous dit de ne pas nous inquiéter concernant la surveillance de la population, il y a précisément de quoi s’inquiéter.» Elle reproche au gouvernement de se préoccuper «de personnes qui se rassembleraient sur un petit périmètre, mais pas des centaines de milliers de personnes qui sont contraintes de continuer à travailler dans des activités économiques non-essentielles pour la Suisse.» 

Elle soulève également l’éventualité que ces informations soient réutilisées une fois l’épidémie terminée: «On les utilisera sans doute à nouveau pour une crise sociale ou tout autre type de crise.»

Elio Sottas

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.