Léman Bleu

Actualités


25 septembre 2020 - 19h01

La tuilerie de Bardonnex fermera en décembre

La fabrication des fameuses tuiles artisanales de Bardonnex est menacée. Ces tuiles traditionnelles couvrent les toits de bâtiments historiques du Château de Chillon, le Collège Calvin ou le Château de xxx en France voisine. La direction de l’entreprise, Gasser céramique a annoncé cet été la fermeture des lieux et le licenciement de 13 employés. Aujourd’hui, employés, syndicat et dernièrement députés se battent pour sauver les lieux et les emplois.  

Un four unique en Suisse

20 000 tuiles aux couleurs uniques sortent chaque jour de ce four unique en Suisse construit en 1961. Elles sont confectionnées par les mains des employés de production dont le savoir-faire a été acquis sur plusieurs décennies. Mais aujourd’hui cette production est menacée. La direction a annoncé cet été la fermeture de l’usine et le licenciement de 13 employés de production pour le mois de décembre prochain. 

Un savoir-faire unique 

Parmi eux Alain, 18 ans d’ancienneté dans l’entreprise. Soutenus par le syndicat Unia, les employés luttent pour sauver leur métier de tuilier. "Notre savoir-faire est unique, notre four est unique et le gisement d'argile attenant à l'usine l'est aussi", revendique l'employé de production.  

Demande de classement au patrimoine de l'usine 

Après le lancement d’une pétition, hier, le syndicat Unia a déposé une demande de classement au patrimoine suisse de Genève pour sauver le site du démantèlement. "La stratégie de Gasser Céramique est de démanteler l'usine ici afin de produire sur leurs sites en Suisse alémanique une tuile indstrielle qui remplacerait la tuile artisanale de Bardonnex", dénonce le secrétaire syndical d'Unia José Sebastiao.  

La fermeture prend une tournure politique 

L’annonce de fermeture de la tuilerie a récemment pris une tournure politique. Dans une motion déposée au Grand conseil, EàG demande à l’état d’intervenir. "L'état pourrait trouver une solution comme créer une coopérative ou confier l'usine aux services industriels. Mais l'état doit intervenir pour mettre autour de la table tous les grands clients que sont les chateaux ou monuments historiques de la région franco-valdo-genevoise", demande le député d'Ensemble à Guache Pierre Vanek.   

L'Etat veut se battre pour conserver l'usine  

Au sommet de l’Etat, on s’interroge sur les réelles motivations de l’entreprise Gasser céramique. "On ne comprend pas l'argument économique donné par le propriétaire. Mais le canton se battra pour conserver cette activité à Genève. Nous allons recevoir les ouvriers licenciés et voir avec les milieux du patrimoine pour évoquer une potentielle reprise de l'activité", explique le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers. 

Comment Gasser céramic justifie la fermeture du site de Bardonnex ? Contactée, la direction nous a répondu par écrit; "la situation économique régionale et la fin des contrats de location nous force à fermer ce site de production. À partir de janvier 2021, le démantèlement de toutes les installations sera organisé. L'utilisation future de l'appareil de production sera décidée par le conseil d'administration, qui déterminera ce qui peut être utilisé, comment et où." 

Denis Palma

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.