Léman Bleu

Actualités


09 décembre 2020 - 21h44

Laurent Nicolet: «On a manqué de vigilance et de rigueur»

La Revue genevoise vit une année compliquée. D’abord l’annulation du spectacle pour des raisons sanitaires et désormais ces accusations de mauvaise gestion, de malversation et détournement de fonds adressées à la production. Aujourd’hui, un audit la blanchit partiellement: pas de malversation ou de détournement, mais une subvention de la Ville utilisée pour éponger les déficits des années précédentes. Sur le plateau du journal, les deux co-producteurs de la Revue, Antony Mettler et Laurent Nicolet se réjouissent tout de même de ces conclusions: «On est très heureux de savoir qu’on n'a rien commis d’illégal.» Sur la question des défaillances administratives, les deux hommes font leur mea culpa: «On a manqué de vigilance et de rigueur.» Ils témoignent avoir donné leur confiance à des personnes qui ne la méritaient pas.

Blanchis, mais pas reconduits pour la prochaine Revue; la Ville a annoncé vouloir rompre la collaboration avec les deux producteurs. Une nouvelle qu’ils accueillent avec philosophie: «Il n’y a pas que la Revue. On ne prend pas ça comme une punition.» Ils comprennent que les événements survenus ont pu ternir leur image et accepte la décision prise par le Conseil administratif. 

Elio Sottas

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.