Léman Bleu

Actualités


17 septembre 2019 - 17h48

Le «Bonheur cantonal brut» comme indice de bien-être genevois

Nous connaissons le Produit intérieur brut (PIB), voilà maintenant le Bonheur cantonal brut (BCB). Un collectif apolitique a présenté ce matin son projet de loi visant à modifier la constitution genevoise. Le but : sortir des clichés basés sur les valeurs financières.

Ce matin, le collectif Future Tank a présenté son projet visant à introduire la notion de Bonheur national brut.

Un collectif apolitique 

Il se mesurerait selon cinq critères. L’économie durable, la solidarité humaine, la sauvegarde de l'environnement, une gouvernance éthique et la promotion de la culture. Le collectif constitué de huit personnes s’est formé il y a deux ans. Il se veut apolitique, bien que certains membres soient d’anciens élus.

Future Tank a déjà rencontré une première fois le Conseil d’Etat en fin d’année passée. Prochaine étape ; approcher les partis politiques. A terme, l’idée serait de mettre en place des indicateurs permettant de mesurer l’atteinte des objectifs définis par le Bonheur cantonal brut.

Lea Job

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.