Léman Bleu

Actualités


10 avril 2018 - 12h44

Le CERN, visite officielle et lieux confidentiels

Le CERN accueille chaque année plus de 136'000 visiteurs. Mais la demande de visites est bien supérieure. Pour ceux qui ne peuvent y accéder, il reste les deux expositions gratuites, dotn une se situe dans le globe. 

Un CERN pourtant très peu visité par les genevois : "C'est la même chose qu'à Paris, où il y a l'effet Tour Eiffel. Ceux qui habitent à proximité ne visitent que peu les attractions à côté de chez eux", explique le guide François Briard. 

Mais il reste que le CERN est l'endroit où les chercheurs tentent de comprendre comment s'est formé notre univers. Des théories scientifiques pas évidentes à comprendre pour le grand public. Mais le guide est formel, "tout le monde peut visiter le CERN. Nous faisons de la pédagogie en expliquant que la matière laisse des traces, comme des traces d'animaux, et cela, tout le monde le comprend". 

Mais la visite s'arrête à l'entrée de la salle de contrôle générale. Là-bas, des dizaines d'écrans répartis dans une immense salle, divisée en quatre zones. 

Chaque zone s'occupe d'un des accélérateurs à particules. Ces accélérateurs permettent de faire circuler notamment les protons, ces molécules qui composent les atomes et donc la matière. 

Dans un coin de la salle, des dizaines de bouteilles de champagne : "à chaque découverte, nous fêtons cela", explique Rende Steerenberg, le chef du groupe des opérations du CERN. 

Une des dernières bouteilles a été ouverte pour la découverte du Boson de Higgs, en 2012. 

 

Céline Argento 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.