Léman Bleu

Actualités


08 octobre 2019 - 18h45

Le Nobel de physique décerné à deux scientifiques genevois

Deux professeurs de l’Université de Genève sont les lauréats du prix Nobel de physique 2019, avec le Canado-Américain James Peebles. Michel Mayor et son doctorant Didier Queloz reçoivent le prix pour la découverte de la première exoplanète en 1995.

51 Pegasi B, la première planète observée en dehors du système solaire, aperçue en janvier 1995. Mais c'est seulement le 6 octobre 1995 que la découverte des deux scientifiques est confirmée.

24 ans plus tard, à l’Université de Genève, c’est un grand moment de réjouissances, malgré l’absence des deux lauréats à l’étranger. La nouvelle tombe à pic. On s’apprête à envoyer le premier satellite suisse dans l’espace. Aujourd’hui, on recense environ 2000 exoplanètes. Grâce aux technologies toujours plus développées, certains espèrent bientôt déceler dans ces systèmes solaires une vie extraterresterre.

Priscilia Chacón

Invitée de Valentin Emery, Émeline Bolmont, professeure assistante au département d’astronomie de l’UNIGE, réagit à l’annonce de l’obtention du prix Nobel de physique par ces deux collègues.

«C’était un moment d’euphorie et de surprise parce que nous l’avons attendu longtemps ce prix Nobel.»

«On est content de voir que cette première découverte d’exoplanète est enfin reconnue à sa juste valeur.»

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.