Léman Bleu

Actualités


28 février 2018 - 09h09

Le PDC clarifie ses propositions

Delphine Bachmann et Jacques Blondin ont défendu le programme et les couleurs du PDC durant 26 minutes. Extraits choisis.

>> Émission intégrale

Assurance maladie

Pour le PDC, il faut interdire aux élus fédéraux de siéger dans les conseils d’administration des compagnies d’assurance maladie: «les lobbyistes posent un problème», assène Jacques Blondin. Même si le PDC est bien représenté dans ces conseils? «Effectivement, nous devons balayer devant notre porte», promet Delphine Bachmann. Par ailleurs, Jacques Blondin défend plus de transparence: «15% du revenu pour les primes d’assurance maladie, c’est énorme. Delphine Bachmann renchérit: «Les primes augmentent plus que les coûts de la santé. Où va cet argent?». Enfin, le PDC se targue d’avoir permis de récupérer de l’argent payé en trop par les Genevois.

Logement

Genève compte 18% de de propriétaires. Pas assez pour le PDC, qui propose  un compte épargne logement défiscalisé à hauteur de 100’000 CHF, pour favoriser l’accès à la propriété. Un coup de pouce fiscal qui doit aller de paire avec davantage de propriétés par étage (PPE). Densifier? «Il faut trouver un équilibre et construire intelligemment» propose Delphine Bachmann. Au centre de leur préoccupation, il faut «se concentrer sur la classe moyenne qui gagne trop pour les logements sociaux mais qui paie des loyers beaucoup trop élevés».

Seniors

Pour lutter contre le chômage des seniors, le PDC veut baisser les charges salariales des aînés de plus de 55 ans. Par ailleurs, l’Etat devrait plus investir dans la réinsertion des employés d’un certain âge. La solution? Le partage d’expérience entre jeunes et moins jeunes.

La philo dès l'école primaire

Le PDC veut «réapprendre à nos enfants à réfléchir, dès le plus jeune âge». Vaste programme. Propositions: plus de sport, des cours de philosophie dès l’école primaire, des cours de religions. L’important, selon Delphine Bachmann, c’est «donner le moyen aux enfants de comprendre le monde qui les entoure». Mais alors, comment réorganiser les horaires scolaires? «Jusqu’à présent, le débat était axé sur le nombre d’élèves par classe. Il faut désormais l’axer sur la qualité des cours. Nous sommes ouverts à réfléchir sur une grille d’horaire différente».

"Ceux qui agissent"

Au PDC, on mise sur la sobriété. Des slogans et des couleurs. Bleu pour le congé paternité. Rose pour les assurances maladie. Vert pour l’accès à la propriété. Pas de visages, mais une mention des 76 candidats qui portent le programme. Leur slogan: «Ceux qui agissent», le même qu’en 2013. Ceux qui recyclent? «C’est dans l’air du temps», s’amuse Jacques Blondin.

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.