Léman Bleu

Actualités


26 mai 2020 - 19h59

Le Salon de l’Auto renonce à l’argent du canton

Un revirement de situation s’est tenu aujourd’hui concernant l’aide financière mise à disposition pour épauler la Fondation en charge de l’organisation du Geneva International Motor Show (GIMS). D’abord sollicité en urgence, puis accordé par le Conseil d’État et finalement en passe d’être voté, le prêt de 16,8 millions de francs vient d’être refusé par la Fondation du GIMS.

Invité du Journal, Sandro Mesquita, directeur général du GIMS, explique que «les conditions qui accompagnaient ce prêt n’étaient pas acceptables pour la Fondation». Il évoque notamment la sous-traitance totale de l’organisation du Salon à Palexpo SA, que la Fondation a jugé contraire à ses statuts, ainsi que l’obligation du maintien de l’édition 2021, en cette période où l’incertitude règne car les marques et les constructeurs sont frappés de plein fouet par la crise sanitaire.

Enfin, Sandro Mesquita assure que les pratiques durables que prônent actuellement le Canton de Genève n’étaient en aucun cas un obstacle pour la réalisation du Salon puisque les aspects environnementaux faisaient déjà partie intégrante de l’édition prévue pour cette année.

Pierre Maudet déplore la décision de la Fondation du GIMS

Conseiller d’État chargé du développement économique, Pierre Maudet a lui-même négocié l’accord proposé pour aider le GIMS . Forcément déçu par le chemin pris par la Fondation, il déclare que cette décision unilatérale peut porter préjudice au Canton car il s’agit d’une «manifestation importante pour l’emploi et le rayonnement de Genève». Cependant, le Conseiller d’État ne donne pas ce combat pour perdu et précise que «pour un bon accord, il faut des partenaires de bonne foi qui savent où ils vont et ce qu’ils veulent pour la manifestation».

 

Rafael Pacheco

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.