Léman Bleu

Actualités


02 avril 2020 - 20h08

Le bout du tunnel, «on y pense et on l’entrevoit dans le brouillard»

En quelques jours, tout un réseau de bâtiments a dû être réaffecté entièrement au Covid-19. Les médecins et infirmier(ères) de différentes unités se sont fédérés et pour certains reformés pour lutter contre la maladie. Invité du journal, Jean-Luc Reny, chef de service en médecine interne générale aux HUG explique : «Contrairement à ce qu’on entend souvent ce n’est pas une réquisition, mais davantage une mobilisation.» 

Deux alternatives sont proposées aux patients atteints par le virus. Des traitements antiviraux «peu efficaces d’après la littérature, mais qu’on donne dans la mesure où il n’y a pas de toxicité attendue et d’interactions médicamenteuses importantes» ou des essais thérapeutiques testés actuellement avec «d’autres antiviraux qui ne sont pas disponibles librement» et pour lesquels ils attendent des résultats prochainement.

Jean-Luc Reny explique également qu’au sein du corps médical, le planning a été complètement revu. Les médecins travaillent maintenant pendant 12 heures par période de quatre jours entrecoupée par une pause de même durée. «On ne peut pas courir un marathon comme on court un sprint.» Ils cherchent évidemment à éviter à tout prix une «vague énorme» de Covid-19, mais également que les collaborateurs du système de santé «s’épuisent.»

Elio Sottas 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.