Léman Bleu

Actualités


17 décembre 2020 - 21h07

Le chef doublement étoilé du Floris, Claude Legras, tire sa révérence

Après cinquante ans de carrière en cuisine, le chef doublement étoilé du Floris, Claude Legras, prend sa retraite. Sur le plateau du journal, il revient sur ses belles années derrière les fourneaux. C’est à treize ans que Claude Legras commence la cuisine, mauvais élève, il préfère la pratique à la théorie. «A cet âge, je n’avais pas pu signer mon contrat, mes parents ont dû demander une dérogation.» Après avoir pratiqué dans plusieurs villes françaises, il décide de s’établir à Genève où il passera le reste de sa carrière: «J’avais 25 ans quand Genève m’a accueilli. Il y avait plein de produits que je ne connaissais pas, le cardon épineux, les poissons du lac Léman, mais j’ai écouté les Genevois et j’ai essayé de faire ce qu’ils aimaient.» 

De la passion, mais aussi beaucoup de travail et de rigueur: «C’est un métier dur, on fait beaucoup d’heures. Moi j’avais des challenges, je voulais arriver dans ce monde d’étoiles.» Claude Legras témoigne néanmoins avoir toujours été bien entouré. D’abord par son maître d’apprentissage qu’il considérait comme un deuxième père et ensuite par sa femme et ses enfants qui lui ont donné la force de se dépasser. Il a petit à petit gravi les échelons jusqu’à obtenir deux étoiles au guide Michelin avec son restaurant le Floris. Aujourd’hui, il tire sa révérence pour une retraite bien méritée. «Maintenant, place aux jeunes.»

Elio Sottas

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.