Léman Bleu

Actualités


18 novembre 2020 - 10h47

Le congé paternité, un avantage pour les femmes?

27 septembre dernier, 60,3% des Suisses acceptent le congé paternité de deux semaines. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2021 et sera financé par l’assurance perte de gain. Le texte fixe un congé de dix jours, à prendre en bloc ou sous forme de journées isolées. 

Mais le congé paternité bénéficie-t-il vraiment aux femmes? Pour cette famille, c’est oui. Dans l’entreprise de Michaël, on n’a pas attendu la vote des Suisses. Le père de famille et chef d’entreprise a choisi un congé paternité de trois semaines pour tous ses employés.

Selon une étude de 2017, pour plus de 60% des mamans suisses, les besoins des enfants sont une source de stress, contre près de 40% pour les hommes. Pour la sociologue Christine Castelain Meunier, le congé paternité est un apport positif pour la femme, que ce soit pour gagner du temps professionnel ou envisager une carrière réservée autrefois à l’homme.Dans l’immédiat, pas de gros changements dans les statistiques, il faut du temps. Selon cette spécialiste, les freins viennent parfois des femmes elles-mêmes et de l’éducation reçue. 

Au niveau mondial, seul 96 pays ont adopté un congé paternité rémunéré. Pour l’Organisation mondiale du travail, l’absence de congé est lié au faible niveau de vie ou à des cultures où les rôles des sexes sont plus marqués. L'OIT mènera l’an prochain une étude sur le congé paternité pour lequel il n’existe pas encore de convention.

P. Chacón / P. Verdier

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.