Léman Bleu

Actualités


12 mars 2020 - 18h05

«Le coût du coronavirus nous est inconnu, nous le subissons au quotidien»

Même si le calme est ambiant chez Opus One, l’organisateur de concerts vend en moyenne 50% à 70% de billets en moins depuis l’annonce de l’interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes en Suisse. «C’est une situation inédite. Le coût de ce coronavirus nous est inconnu, nous le subissons au quotidien», explique Vincent Sager, directeur d’Opus One. Car, la billetterie, c’est 95% du revenu de l’entreprise.

Les incertitudes planent 

La boîte est dans l’attente des annonces de la Confédération quant à l’évolution des mesures de sécurité pour en informer les agents et procéder concrètement au report ou à l’annulation des concerts. Mais elle dépend aussi des décisions prises dans les pays voisins, car elle travaille avec beucoup d’artistes étrangers.  

Cully Jazz, Voix de fête, tout autour, les annulations de festivals foisonnent. Pour le Paléo, avec qui Opus One travaille en étroite collaboration, là aussi, les futures annonces du Conseil fédéral seront déterminantes.

Dans les prochains jours, 25 concerts produits par Opus One sont concernés.

Lea Job 

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.