Léman Bleu

Actualités


05 novembre 2020 - 17h38

Le covid-19 pourrait avoir des effets sur le cerveau

A travers le monde, des chercheurs s’intéressent aux effets du covid-19 sur le cerveau. Une étude préliminaire anglaise explique que les capacités cognitives de certains malades peuvent être largement diminuée. A Genève, une étude similaire vient d’être lancée. 

Ce patient est un rescapé du Covid-19. Depuis son passage aux soins intensifs au printemps, des troubles cognitifs sont apparus. Il participe aujourd’hui à une batterie de test réalisés dans le cadre d’une nouvelle étude baptisée Covid-Cog.

Une étude dont le but est double: "On cherche à savoir s'il existe des troubles cognitifs chez une personne ayant contracté le covid-19, puis nous nous attelons à démontrer si ces troubles proviennent bien de la maladie ou bien s'ils découlent d'un stress lié à la pandémie par exemple", détaille le Dr Julie Péron, co-responsable de l'étude aux HUG. 

De premiers résultats inquiétants en Angleterre

A Londres, une équipe de chercheurs de L’imperial College a publié la semaine passée les résultats d’une étude préliminaire. Plus de 84 000 participants ayant développé le covid-19 au printemps, sous une forme légère ou sévère, ont répondu à un questionnaire en ligne. 

Résultat, plus la prise en charge médicale a été lourde, plus les chercheurs ont observé une sous-performance au niveau cognitif.

Chez certains malades, le déclin mental est estimé équivalant à un vieillissement cérébral de dix ans. Ces premiers résultats sont à prendre avec précaution, explique le Dr. Hampshire. Pour les confirmer, il projette de retester le maximum de participants et d'assurer leur suivi. Mais le questionnaire en ligne peut s’avérer une méthode manquant de fiabilité.

Batterie de tests aux HUG

"Nous allons plus loin", explique le Dr Frédéric Assal, qui chapeaute l'étude Covid-Cog avec Julie Péron,"on va véritablement mesurer ces performances cognitives, grâce à des exercices spécifiques". 

Justement, Le Duy Thanh est en plein test. Il s’agit de pointer une série de cube dans le même ordre que celui indiqué par son interlocuteur. 300 personnes feront partie de l’étude, répartis en trois groupe : covid sévère, intermédiaire et symptômes légers. 

Les HUG lancent d’ailleurs un appel à participants pour ceux ayant développé de léger symptômes. Les premiers résultats devraient être connus dans 3 mois. 

Contact étude: covid.cog@gmail.com

 

Julie Zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.