Léman Bleu

Actualités


26 août 2020 - 15h00

Le jardin potager comme outil d'émancipation des femmes

A la finca El Roble, à 2’200 mètres d’altitude, quinze familles colombiennes travaillent ensemble pour faire pousser toutes sortes de fruits et légumes. Une production pour leur consommation propre avant tout, et les surplus sont commercialisés. L’association des femmes pour Inza encourage la rotation et la diversification des cultures, pour récolter tout au long de l’année.

Dans cette région, on cultive avant tout du café. Depuis 100 ans, la Fédération des cafetiers a encouragé les paysans à cultiver cette plante jusqu’au pas de leur porte, promettant qu’ils pourraient ainsi subvenir à tous leurs besoins. Mais en réalité, cela ne suffit pas. Et dans la culture du café, les femmes ne sont pas payées pour leur travail.

Avec l’association des femmes pour Inza, les paysannes ont commencé à récupérer des terrains pour produire de quoi nourrir leur famille. Certaines, comme Efigenia, ont ainsi créé autour de leur maison leur propre «huerta» ou jardin potager. Un espace pour cultiver mais aussi évacuer ses problèmes et échanger ses connaissances sur les plantes.

L’association soutient également des groupes d’épargne qui permettent aux femmes de gagner en autonomie financière. Et elle continue de se développer: un centre de formation verra bientôt le jour, il permettra entre autres d’accueillir des femmes victimes de violence.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.