Léman Bleu

Actualités


14 octobre 2020 - 19h06

Le "maestro" dans l'art d'accorder les pianos

Depuis 1991, le Prix de l’Artisanat veut mettre en lumière la richesse et la diversité de l’artisanat genevois. Ce soir il sera décerné à Pierre Fuhrer, reconnu comme le meilleur dans sa profession: facteur de piano. Rencontre avec le lauréat dans son atelier.

Patience et minutie, Pierre Fuhrer a commencé à développer ces compétences à 16 ans comme apprenti chez un facteur de piano à Zurich. Après son apprentissage, il vient tenter sa chance à Genève, où il construit petit à petit sa réputation. Il se spécialise dans le piano à queue et côtoie les plus grands musiciens.

Pour lui, l’accordeur est un peu le psychologue du musicien, souvent tendu avant un concert. Mais Pierre Fuhrer sait se faire respecter et gagner la confiance des musiciens, par exemple du pianiste autrichien Alfred Brendel.

En 1998, il ouvre seul son propre atelier aux Acacias. Aujourd’hui ils sont 8 collaborateurs à accorder, entretenir et réparer des pianos pour une clientèle variée. Après 50 ans de métier, Pierre est toujours passionné. Il a même déconstruit et reconstruit entièrement un piano. Un instrument qu’il continue de produire et qui porte son nom.

Ce soir, Pierre Fuhrer recevra le Prix de l’Artisanat 2020. Le jury a choisi de couronner ce professionnel pour sa grande rigueur professionnelle, sa créativité et son ouverture au monde entre autres.

Priscilia Chacón

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.