Léman Bleu

Actualités


26 février 2021 - 20h02

Le rover Persévérance inspire Laetitia Guinand

C’était il y a une semaine… Après 7 mois de voyage dans l’espace, le rover Perseverance arrivait sur la planète Mars. Premières images et premier son martien diffusés cette semaine par la NASA l’agence spatiale américaine. Et ce voyage sur la planète rouge, a inspiré un commentaire à Laetitia Guinand.

 

"BVouuuuuuuuuu". C’est le bruit de Mars. Ca vous émeut, j’imagine, Julie. 

Moi aussi, terriblement. Des papillons dans le ventre, devant mon gros bol de pop-corn, je regardais et je réécoutais surtout en boucle ce son venu de l’au-delà notre planète. Mars par Perseverance. Curieux parce que l’année passée encore je n’en avais rien faire de l’espace, et je ne pense pas que j’étais la seule. 

Tout juste si j’avais suivi, avec beaucoup de commisération, les 50 ans du premier homme sur la lune. Tellement désuète la quête du ciel, je croyais. Cet espoir dingue et totalement déçu depuis, que d’atteindre la lune allait nous ouvrir tous les possibles. 

Mais ça c’était avant. C’était avant Perseverance sur mars, servi soit dit en passant par une mise en scène digne d’Hollywood. Avant surtout l’ère COVID, le confinement et le constat que notre planète allait vraisemblablement crever. 

Du coup, d’un coup d’un seul Mars s’est imposé comme THE nouvel Eldorado. Une promesse de vie ailleurs, une promesse de vie tout court...Et d’espace.                       

Perseverance, le nom même n’est pas choisi au hasard.Perseverance c’est ce que Spinoza a baptisé CONATUS. Autrement dit, l’effort, la puissance développée par tout être pour se maintenir en vie justement. 

Et se maintenir en vie aujourd’hui pour l’homme ca veut dire deux choses: premièrement maîtriser sa santé. L’homme protégé, réparé, guéri de tout, du COVID évidemment, mais pas seulement.

Et deuxièmement conserver son espace vital. Bien plus essentielle encore. Car, que vaut un corps biologique inoxydable, voire immortel, si l’on finit par s’entretuer pour un gobelet d’eau potable?   

Persevrerance, c’est donc une trouée dans le stratus. Le ciel indompté, inhospitalier, mais le ciel désormais accessible. A portée de mains. Enfin, à portée de mains surtout d’happy fews, eux réellement surpuissants. Des multimilliardaires comme Ellon Musk qui se donne 20 ans pour créer une colonie sur la planète rouge et y emmener ses petits copains. 

Le droit d’espérer pour tous, mais une réalité pour très très peu d’entre nous. Attention donc, devant nos écrans, de ne pas confondre le rêve de puissance d’un très petit nombre avec la réalité de pratiquement tous.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.